20/09/2007

En france aussi

Les Français vont devoir travailler plus

(19/09/2007)

Exclusion des chômeurs : Sarkozy s'inspire... de la Belgique

PARIS Les Français vont devoir travailler plus longtemps.

Et pas uniquement les privilégiés travaillant pour la SNCF ou la RATP (transports en commun parisiens).

Tout le monde va en effet passer à la caisse. Un vaste projet de réforme sera mis en chantier début 2008. La durée de cotisation devrait passer de 40 à 41 pour obtenir une pension complète, retardant dans les faits l'âge du départ à la pension.

Il veut d'ailleurs supprimer "les mises à la retraite d'office avant 65 ans".

Dans ce contexte, les dispenses de recherche d'emploi pour les chômeurs de 57 ans et plus seront "progressivement supprimées".

Encore faut-il leur trouver du travail. C'est pourquoi il est demandé au gouvernement de supprimer les "verrous fiscaux, sociaux et réglementaires" qui entravent l'emploi des seniors.

Seuls les futurs demandeurs d'emploi de 57 ans et plus seront concernés.

Le travail, moteur de richesse

Toutes ces mesures doivent en tout cas permettre, selon Nicolas Sarkozy, de revaloriser "les petites pensions" et les pensions modestes accordées aux veuves.

Mais les Français ne devront pas attendre d'avoir quelques cheveux gris pour travailler plus : le président de la République compte détricoter un peu plus le régime des 35 heures instauré par le gouvernement Jospin.

Nicolas Sarkozy a également souhaité définir "avant la fin de l'année, des procédures et des sanctions, à la fois plus efficaces, plus fermes et plus justes" pour les demandeurs d'emploi refusant deux offres valables d'emploi ou une formation. Et l'idée lui est venue en s'inspirant apparemment de la situation belge. "Nous avons un taux de sanctions de 2 %. C'est quatre fois moins qu'en Belgique et en Espagne."

Cette nouvelle mesure pourrait concerner quelque 150.000 demandeurs d'emploi en France.

Autant de mesures qui convergent vers un même point : rappeler aux Français que "l e travail est le seul moteur de création de richesse".

10:59 Écrit par Lal dans société | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.