02/02/2007

Les SDF quittent la Sambre à Charleroi (01/02/2007)

Fin de l'opération de sensibilisation à la situation des SDF. Pour rappel, des tentes avaient été dressées au bord du fleuve sur le modèle parisienCHARLEROI Les événements des dernières nuits à Charleroi auront eu raison de la manifestation menée depuis deux semaines par la SDF installés sous tente le long du chemin de halage de la Sambre, à Charleroi. Ils ont décidé, jeudi en début de journée, de replier leurs tentes, pour des raisons qui touchent à leur possible insécurité, ont-ils fait savoir.Outre les derniers lancers de cocktails Molotov contre des commissariats, il semble que ces SDF, installés là pour rappeler leur précarité, ont éprouvé une frayeur complémentaire : l'un d'eux aurait, peut-être par maladresse, bouté le feu à sa tente la nuit de mercredi à jeudi.Dans un communiqué, les responsables du mouvement annoncent ce départ des quais en soulignant le fait que "la situation des habitants de la rue qui ont participé à l'action n'est pas résolue" mais aussi que cette action a permis de sensibiliser largement l'opinion publique et certains responsables sociaux et politiques au niveau communal, régional et fédéral aux difficultés vécues au quotidien par les personnes les plus précarisées.Le CPAS de Charleroi a été contacté pour remédier à cette situation et rappelle l'existence d'abris de nuit à Charleroi. Dans un communiqué, le président du CPAS Marc Parmentier répète sa "volonté de sortir individuellement ces SDF de la situation difficile dans laquelle ils se trouvent". Il signale aussi que le départ des tentes des quais de Sambre ne signifie pas l'arrêt du travail entamé. Une rencontre s'est tenue avec les présidents de deux CPAS de communes limitrophes et l'abri de nuit de Châtelet sera maintenu.sidian

02:28 Écrit par Lal dans pauvreté | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.