29/01/2007

démocratie: contrôles abusifs des locateurs

Le logement n’est pas un bien comme les autres. Il peut avoir de sérieuses répercussions sur la vie et la santé des personnes concernées. Il faut voir de toute urgence à civiliser et à réglementer un marché locatif qui devient chaque jour de plus en plus sauvage et dont on fait un commerce qui ne respecte en rien les besoins et les ressources des locataires. Il est absolument incompréhensible que l’État piétine depuis tant d’années à régler un problème social si fondamental. Une mauvaise situation de logement peut ravager des existences et affecter gravement l’équilibre de la personne. Le logement n’est pas simplement un lieu physique ou une vulgaire marchandise à transiger. C’est un besoin de première nécessité qui regarde tout aussi bien la sécurité sociale que la santé publique.foxbadger

14:31 Écrit par Lal dans pauvreté | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.