26/01/2007

Arnaque : faites attention aux ptites closes

BRUXELLES La petite clause qui change tout. Et pas moins de 400 personnes sont tombées dans le panneau (sans compter les victimes non identifiées).Hier, devant la justice bruxelloise, la société European City Guide était amenée à s'expliquer sur ce fameux contrat qui cause problème.Sur le banc des parties civiles, quatre cents personnes étaient attendues. Non, on n'a pas rajouté des banquettes, les parties civiles étaient représentées par un avocat.En un mot, les victimes ont reçu un document à leur domicile : "Si vous souhaitez figurer dans notre guide d'information (une sorte d'annuaire), contrôlez les données qui suivent ".Dans le courrier également, la firme invitait ses victimes à vérifier les données. Et si le nom, l'adresse ou autre chose était mal orthographié, il fallait le signaler. Et évidemment, à chaque fois, il y avait une erreur.Bref, les victimes renvoyaient le document. Ce qu'elles ne savaient pas, c'est qu'une clause stipulait - en tout petit - que le fait de renvoyer le document corrigé les engageait à payer une redevance annuelle de 857 euros et surtout que le contrat courait pendant 3 ans !Parmi les victimes, on retrouve notamment des personnes exerçant des professions libérales. Et puis aussi une avocate, oeuvrant pour le compte d'un célèbre cabinet d'affaires à Bruxelles. L'avocate s'est constituée partie civile, après avoir renvoyé le document, mais elle a toutefois refusé de payer.Du côté de la défense, on dénonce l'attitude des parties civiles, considérant qu'elles ne sont pas de bon compte : "Ils ont renvoyé le document, mais maintenant ils se conduisent comme de mauvais payeurs".Le tribunal appréciera... Mise en continuation à lundi prochain. zonkey1

13:00 Écrit par Lal dans pauvreté | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.