16/01/2007

"Travailler plus à un salaire plus bas"

03/12/06 - Selon Guy Verhofstadt (VLD), le personnel de Volkswagen à Forest sera contraint de faire de plus longues heures et d'accepter une diminution des salaires. Invité à l'émission politique "De zevende dag", le Premier ministre a déclaré aussi que le groupe automobile mettra progressivement un terme à l'assemblage de la Golf.La production sur le site bruxellois de Volkswagen ne sera donc pas arrêtée du jour au lendemain.(photo Belga)Ce samedi, une marche de solidarité avec le personnel VW a eu lieu à Bruxelles.Guy Verhofstadt a en effet bon espoir que le montage du modèle Golf ne sera transféré que graduellement vers l'Allemagne.Il a néanmoins souligné que les accords avec le sommet de Volkswagen n'ont pas encore abouti à des résultats définitifs.En janvier, nous connaîtrons la date exacte du déménagement de la Golf. Et il y a de fortes chances que cela n'aura lieu que l'automne prochain."Il n'y aura pas d'interruption immédiate mais un transfert progressif", a précisé Verhofstadt."La Golf restera donc plus longtemps en Belgique qu'on ne l'assumait jusqu'à présent."L'introduction de la A1(photo Belga)Johan Vande Lanotte avait participé à la manifestation organisée par les syndicats.D'après le Premier ministre, les travailleurs qui resteront à Forest pour produire la nouvelle Audi A1 en 2009, seront obligés de travailler à un salaire plus bas.Dans les prochaines semaines, les syndicats et les dirigeants de Volkswagen reprendront les pourparlers à ce sujet.Actuellement, la durée du temps de travail sur le site bruxellois de Volkswagen est de 35 heures par semaine. Dans toutes les autres usines automobiles en Belgique, la semaine des 38 heures est d'application.Le président du parti SP.A, Johan Vande Lanotte, également invité à l'émission dominicale de la chaîne publique flamande, a qualifié l'attitude de la direction VW de "scandaleuse". Vande Lanotte craint en effet que les décisions définitives ne seront pas prises avant mars prochain.gothic-vargo-02520

07:35 Écrit par Lal dans pauvreté | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.